Jet Contractors : résultat net en hausse, dividende en baisse
27 mars 2019

Jet Contractors : Activité 2018 au beau fixe

Perspectives Méditerranée – 29 Mars 2019

A l’issue de l’exercice 2018, le Groupe Jet Contractors affiche des réalisations financières au beau fixe. Au niveau commercial et grâce à son Business Model centré sur les projets en Tous Corps d’Etat -TCE, le chiffre d’affaires consolidé s’améliore de 27,4% en proforma à 1 648,9 MDH.

Dans une moindre mesure et suite à la constatation d’un déstockage de 41,1 MDH contre une variation de stocks de 99,7 MDH en proforma ainsi que l’alourdissement des charges opératoires de 19,3% en proforma à 1 476 MDH, le résultat d’exploitation consolidé progresse de 4% en proforma à 260,3 MDH. De ce fait, la marge opérationnelle perd 3,5 points en proforma à 15,8%. Toujours négatif, le résultat financier consolidé grève ses pertes à -48,5 MDH contre -28,6 MDH en 2017, consécutivement à l’augmentation des charges d’intérêts de 33,8% en proforma à 47,4 MDH combinée à la constatation d’un bilan de change négatif de -1,1 MDH contre 1,9 MDH en 2017 proforma. De son côté, le résultat non courant consolidé atténue son déficit à -11,5 MDH contre -17,6 MDH en 2017 proforma, en raison notamment de la comptabilisation d’un produit de cession net de 2,7 MDH contre 133 500 DH en 2017 proforma et ce, malgré l’intégration du dénouement fiscal pour 14 MDH. Compte tenu de ce qui précède, le RN consolidé se hisse de 11,4% en proforma à 131,1 MDH (vs. 128 MDH annoncé dans l’alerte relative à l’impact fiscal 2018), fixant la marge nette à 7,9% contre 9,1% en 2017 proforma. Le RNPG, lui, s’élargit de 11,5% en proforma à 127,0 MDH. Sur le plan bilanciel, le Groupe affiche un FR de 792,2 MDH (+21,% en proforma), pour un BFR en dégradation de 29,8% en proforma à 1 095,5 MDH, pour un BFR en jours de CA qui gagne 26 jours par rapport à 2017 à 240 jours. Par conséquent, la trésorerie nette aggrave son déficit à -303,2 MDH contre -191,9 MDH à fin 2017 en proforma. La dette nette ressort, quant à elle, à 610,8 MDH (+21,8% en proforma), fixant le gearing à 95,3% contre 94,5% à fin 2017 en proforma. En terme de solvabilité, le Groupe enregistre un ratio charges d’intérêts / EBE de 18,1% (+6,2 points en proforma) et un ratio DN / EBE de 2,3x contre 1,7x en 2017 proforma. En social, JET CONTRACTORS enregistre des revenus en hausse de 27,2% à 1 560,8 MDH, un EBIT en repli de 22,8% à 156,8 MDH, un RN en quasi-stagnation (+0,4%) à 105,3 MDH. En conséquence et compte tenu de sa stratégie, dont la structuration du financement, est une priorité, le Conseil d’Administration compte proposer lors de la prochaine Assemblée Générale des actionnaires, prévue le 30/05/2019, la distribution d’un DPA ordinaire de 4,5 DH (vs. 6 DH en 2017). Sur le plan organisationnel, le Groupe a procédé au courant de l’année écoulée à un remaniement de son périmètre de consolidation suite à la création d’une filiale dénommée Engen Renewable SA contrôlée à hauteur de 99,87% et à l’acquisition de 100% des titres de Moroccan Contractors Associates -MCA- SA, d’où la publication de comptes 2017 en proforma. En termes de perspectives, le Groupe a annoncé un carnet de commandes à fin 2018 de 2 060,9 MDH (vs. 2 119 MDH auparavant). Par activité, le General Contracting accapare 66% du carnet de commandes suivi par l’enveloppe de bâtiment avec 23%, l’activité structures et ouvrages métalliques avec 5% et 6% par diverses activités.